Un peu de rose, un peu de vent, un peu de rêves, un peu d'absence, un peu de vous...un peu de moi.

dimanche 19 août 2007

Extase




Une première écoute…Simple dans sa brutalité, une douce violence caressant la peau.

Cette peau justement qui se dresse, comme en danger, elle se rebiffe, se tend, se tord.

Je suis en train de me cristalliser, à tout moment je peux me briser...

Les yeux déjà ne perçoivent plus qu’un léger kaléidoscope lancinant que nous infligent les Chœurs.

La respiration se fait plus courte, le cœur bat au rythme des archets cisaillants les cordes des violons.

Soupir, lèvres entres ouvertes, yeux clos. Les cheveux glissent sur les épaules abattues.

Le corps n'a plus de pesanteur, il est l'air, il est le vent, il est le ciel mais plus la terre.

Nul point d'encrage, perdu le Nord, envolé le Sud.

C'est le début d'une douce et je l'espère, lente, agonie.

Le cœur et l’âme s’élèvent dans un endroit hautement privé,

celui de « l’entre Cieux », un avant goût de divin nous est offert.


Et la cadence s’accélère à nouveau, je suffoque de plaisir, la fin se rapproche dangereusement.

Le final n’est rien d’autre qu’une explosion des sens, de couleurs, de beauté.

Mon corps fini par imploser et mon coeur par éclater.

Ça claque à l’intérieur du ventre, ça s’emmêle dans la poitrine, plus rien n’a de sens et pourtant tout est tellement clair.



"..."


Puis plus aucun son, plus de musique, les voix se sont tues, le silence reprend peu à peu possession des murs, le corps revient à lui, les yeux, doucement, ré apprivoisent les lieux qu’ils avaient quittés il y a peu.


Une tempête viens de me frapper de plein fouet, moi seule le sais.


Ce moment de musique m’a dévastée et pourtant rien n’y parait.

Peut être, juste, les lambeaux de mon corps, éparpillé à mes pieds pourraient me trahir pour qui pourrait les voir.


Un mot, un seul me martèle la poitrine..."Encore"...




1 commentaire:

chouchounette a dit…

ça c'est fait!
j'ai pris une claque de musique et de ravage et je reste comme toi "encore"!