Un peu de rose, un peu de vent, un peu de rêves, un peu d'absence, un peu de vous...un peu de moi.

dimanche 26 décembre 2010

"Sourde et Aveugle"


Parfois, au cours d'une soirée avec une amie on retrouve ses premiers amours musicaux, ceux qui nous marquent, ceux qui nous parlaient déjà avant et qui aujourd'hui nous parlent encore plus.

Nous évoluons et avec cette évolution certaines chansons pèsent plus lourdement au milieu de notre poitrine.
Une voix cristalline, un visage, une histoire, des mots qui claquent sur la peau comme une tape malhabile pour nous réveiller... Ou pour nous rendormir...

Elle s'appelle Robert et elle le sait.
Tout simplement.




*-Le froid-*


Dans tes bras
Je voudrais y mourir
Au chaud
C'est le froid
Qui me fait peur, le froid


Toi
Tu seras
Pour moi
Un cercueil
Où il fera bon vivre
Même morte
Je sais
Tu me couvriras
C'est toujours le froid
Qui me fait peur
Le froid


Je t'apprendrai
Le silence
De beaux rêves
Mais tous dénués de sens
Toi qui a peur
Du noir
Les yeux fermés, le ciel sera bleu
Oui j'ai choisi
La mort
L'amour toujours enfin existera
Plus d'absence
Plus de chagrin
Ne me laisse pas je suis bien dans
Tes bras
Des vivants
Nous rirons
De la mort
Ils ont si peur
Ils s'accrochent
A leurs malheurs
Quand le bonheur est
Ailleurs
Et je ris
Et je danse
Immobile
Quelle importance
Toi et moi
C'est pour la mort
Et maintenant je n'ai plus
Jamais froid



Si
J'ai peur
Mon amour
C'est aussi
De toi
Et si tu m'oublies
On ne sait pas
Des fois


Moi
Je connais
Des jeux
Qui se jouent
Jamais à plus de deux
Je connais
Des jeux
En fermant les yeux
Et je te promets
Jamais tu ne t'ennuieras


.Robert.

4 commentaires:

BB a dit…

...le feu et la glace; sublime alchimie.

BB

Fanny Shépér a dit…

je confirme, j'y étais , elle le sait, on le sait, on va finir par former une tribue, la tribue des "isav" ;)

Zylvra a dit…

Poème qui me touche beaucoup et très émouvant ...

Anonyme a dit…

Le plaider la plus fondamentale de la rémunération de ce chauffe le expresse de la chaleur du soleil , la saleté , la cause peut également satisfaire les fronts atmosphériques et bien plus encore.