Un peu de rose, un peu de vent, un peu de rêves, un peu d'absence, un peu de vous...un peu de moi.

mercredi 30 mai 2007

Let's go out tonight



Pourquoi il faut que ce soit la nuit que je me sente le mieux ? C’est quand même bien dommage de négliger le jour au point de ne vouloir profiter de ce que la vie nous offre qu’une fois que le soleil ait disparu…

Le jour, il y a trop de monde partout, le jour est bruyant, brillant, trop peut être pour mes yeux.

Je suis sur mon balcon, il est un peu plus d’une heure du matin, j’ai allumé une cigarette, mis un peu de musique dans le salon, ni trop fort ni pas assez, juste ce qu’il faut.

Je m’assois sur mon fauteuil en rotin. Il est vieux mais je l’aime, il est confortable et grince quand on s’assoit dessus, j’aime se son, j’ai l’impression qu’il m’invite à prendre place confortablement pour voir un court métrage.

Je ne décide pas du programme, je me laisse glisser, la nuque lâche, les yeux scrutant les étoiles, et ce ciel qui n’arrive pas être tout à fait sombre à cause des lumières de la ville.

Il y a une petite brise qui vient me rappeler que la nuit est fraîche ce soir, je m’en fou d’avoir froid d’abord, je suis bien, assise là.

Je vois les lumières dans l’immeuble en face du mien, peu a peu s’éteindre, les gens vont se coucher…Parfois je les vois, d’étages en étages, à fouiller dans leur frigo, à parler au téléphone sur leur canapé, rire aussi…Je ne saurai jamais ce qui les fait rires à mes voisins. Ils sont à la fois trop près et trop loin de moi. Je ne veux pas les rejoindre, je ne veux pas qu’ils me rejoignent non plus. Je ne veux pas aller me coucher, de toute manière je n’ai rien prévue pour demain. Je sais seulement que la nuit prochaine, je serai à nouveau sur mon balcon, dans la pénombre, a épier le ciel et ses merveilles, à fumer ma cigarette en écoutant de la musique sur mon vieux fauteuil en rotin qui grince.

Alors je profite de cet instant qui est le mien.

Je croise les jambes, mets mes pieds nus sous mon pull étiré et je m’allume une autre cigarette…

1 commentaire:

krouch krouch a dit…

j'aime ces textes un peu plus a chaque lecture, je m'identifie, je le vis...avec toi je suis cette fille qui aime la nuit, je ferme les yeux et bois tes phrases, me laisse bercer parce le rytme regulier de tes mots!j'arrive a voir ce que je lis et c'est ce que j'ame chez toi!